Mourmans, la ville où l’homme a apprivoisé la nature. Située sur une rive de la mer de barents, elle est la plus grande ville au monde au-delà du cercle polaire Arctique. D’abord construite pour être un port stratégique, la ville est maintenant un lieu de mémoire aux nombreux soldats russes, sacrifiés durant la Seconde Guerre Mondiale. La péninsule de Kola révèle la splendeur de la nature dont jouit le nord de la Russie. Enfin, cette ville, qui ne voit pas le soleil pendant plus de quarante jours l’hiver, est le lieu idéal pour une escapade nocturne à la recherche des aurores boréales.

Une ville à la mémoire de la Guerre Patriotique

Lors de la Seconde Guerre Mondiale, les maisons en bois de Mourmansk ont presque entièrement brûlées et la ville a été restaurée, arborant de jolies façades colorées et construisant des symboles de guerre.

Visible de toute la ville grâce à ces 35 mètres de hauteur, la statue “Alyocha” est un de ces symboles de la “ville-héros”. Situé sur une colline offrant un point de vue magnifique, ce soldat surplombe la ville, comme pour la protéger, représentant tous ces hommes ayant lutté pendant la Guerre Patriotique.

Le port de Mourmans a été construit avant même la ville, car la péninsule de Kola constitue une situation stratégique pour le pays. Avec plus de 9000 km d’est en ouest, la Russie possède la plus longue côte maritime au monde et ses eaux profondes lui permettent d’être reliée au reste du monde. Mais si les eaux de son port ne gèlent jamais, ce n’est pas le cas des eaux de l’Arctique. Après trois ans et trois mois de construction, le brise-glace Lénine voit le jour en 1959 et il fut le premier brise-glace nucléaire, capable de relier les océans Atlantique et Pacifique par la route maritime du Nord. Désarmé depuis 1989, c’est maintenant un musée et une visite incontournable de cette ville.

Sur une gigantesque esplanade, le musée de la Grande Guerre Patriotique vous accueille en famille, pour commémorer les soldats sacrifiés et admirer la collection de véhicules, d’avions et de chars de l’Armée Rouge.

Vous découvrirez quelques photos de cette ville hors du temps sur le site aufildeslieux.fr.

Découvrir la faune et la flore de l’Arctique

Même si le port de Mourmansk exporte davantage de charbon que de poissons, il n’en reste pas moins un grand port de pêche international, notamment pour le maquereau et le cabillaud vendus dans les pays scandinaves.

Vous trouverez au musée régional une exposition sur la faune et la flore locales, de la mer de barents et de la mer Blanche, ainsi qu’une importante section sur le mode de vie des Lapons. Mais si le temps vous le permet, la visite des villages traditionnels du peuple Sami reste un incontournable de la région.

Le très beau musée de la pêche vous instruira sur l’histoire et le développement de cette activité dans le Grand Nord russe.

Expérimenter la magie des aurores boréales

Pour vivre la magie de Mourmansk, il vous faudra toutefois attendre la nuit… Armez-vous de vêtements chauds, d’une couverture et de patience, et laissez-vous porter par l’intensité d’une aurore boréale.

Les aurores boréales peuvent durer de quelques minutes à plusieurs heures, leurs teintes virant au rose ou au violet, mais la couleur la plus fréquente reste le vert.

On peut les observer pendant la période hivernale, majoritairement de janvier à mars lorsque les nuits sont glaciales et claires. Pour apprécier pleinement la puissance d’une aurore boréale, il est préférable de s’éloigner de la ville et de toute lumière artificielle.

Quand on a déjà arpenté les allées du musée de l’ermitage à Saint Petersbourg et déambulé le long de la perspective Nevsky à Saint Petersbourg, la ville de Mourmans s’impose comme une évidence pour découvrir la Russie hors des sentiers battus.