Louer une voiture est une évidence pour un séjour en Islande étant donné la configuration de l’île. Le réseau routier est en effet en bon état sur une grande partie de sa superficie. L’accès à certains sites est certes difficile en hiver, mais il suffit de louer un 4×4 pour les visiter sans encombre. Le choix du véhicule est donc très crucial. Ce guide réunit quelques conseils pour la location d’une voiture adaptée à votre itinéraire et à la saison durant laquelle vous explorerez cette terre de feu et de glace.

Louer une voiture en fonction de la période

Vous aurez un large choix de véhicules en vous renseignant sur des sites spécialisés dans les voyages en Islande. Toutefois, plusieurs paramètres propres au séjour à faire doivent être pris en compte pour louer le modèle adapté.

Le premier critère concerne la période du séjour. Une simple citadine peut suffire pour un voyage en Islande en été. Un véhicule tout-terrain est par contre recommandé en hiver où certaines routes deviennent difficiles d’accès à cause de la pluie et de la neige. Préférez par exemple louer un 4×4 pour explorer les fjords situés dans la partie ouest de l’île, si vous y allez en hiver. Un tel véhicule tout terrain convient mieux aux routes étroites et sinueuses qui y mènent. Assurez-vous également que les routes sur lesquelles vous projetez de rouler soient ouvertes durant le séjour.

Pour mieux organiser le séjour, rappelez-vous que l’hiver va d’octobre à avril. Cette période se caractérise par pas mal de neige. L’été va de fin avril à septembre. Les routes fermées en hiver recommencent à ouvrir à partir de juin.

Louer une voiture en fonction de l’itinéraire

L’itinéraire est un autre critère important pour la location d’une voiture en Islande. Un véhicule standard suffit amplement pour la route circulaire principale, appelée route N°1. Faisant le tour de l’île, elle est goudronnée et permet d’accéder à plusieurs sites touristiques incontournables.

D’ailleurs, les routes dont le numéro est composé d’un ou de deux chiffres sont praticables par tous les types de véhicule. Les routes secondaires, dont le numéro est composé de trois chiffres sont plus aléatoires. Une vérification préalable s’impose parce que leur état et leur praticabilité dépend en général de la météo. Les F-roads, c’est-à-dire celles dont le numéro est précédé d’un F sont fermées en hiver et ouvertes de juin à septembre.

D’autre part, les pistes et routes de montagne exigent en général la location d’une voiture tout-terrain. Louer un 4×4 est donc de rigueur pour les F-roads avec des difficultés spécifiques comme la traversée d’une rivière.

Louer une voiture en fonction du type de séjour

Vous partez pour explorer des sites faciles d’accès ? Un véhicule standard suffirait. Sa capacité dépendra évidemment du nombre de participants au séjour et des bagages.

Vous partez pour un road trip ? Cela veut dire que vous serez souvent sur les routes et vous évoluerez à votre rythme afin de dormir dans la voiture. Optez pour un camping-car ou un van qui offrira le confort et la convivialité indispensables à ce type de séjour. Notez que le camping sauvage est strictement interdit en Islande. Il faudra chaque soir trouver une aire de camping autorisée.

Bien choisir le véhicule que l’on conduit permet de mieux profiter d’un séjour en Islande. Prendre le temps de bien s’informer sur l’état des routes prévues sur l’itinéraire est cependant obligatoire. En effet, certains sites sont inaccessibles en hiver et ce serait dommage de perdre du temps à faire des détours imprévus simplement parce qu’on ne s’y est pas bien préparé. En tout cas, vous trouverez sur cette page quelques idées de sites incontournables en Islande. Organisez-vous bien et bon voyage !