Visiter le mont Fuji au Japon

mont Fuji au Japon

Publié le : 22 août 202319 mins de lecture

Le mont Fuji au Japon est un volcan en sommeil. Aucune éruption ne s’est produite depuis des centaines d’années. La dernière éruption s’est produite le 16 décembre 1707. Elle s’est terminée le 24 février 1708. Le mont Fuji se situe à 100 kilomètres au sud-ouest de la ville de Tokyo. Appelé également mont Fuji Yama, il attire plus de 300 000 visiteurs chaque année. Culminant à 3776 mètres d’altitude, le mont Fuji est la plus haute montagne du Japon et fait partie des plus hautes montagnes du monde. Si vous pensez passer vos vacances dans un lieu vraiment à part comme le Japon, ne manquez pas la visite du Mont Fuji et découvrez les meilleures façons de profiter de ce monument gigantesque, lieu de pèlerinage historique de tous les japonais.

Préparation de votre ascension du mont Fuji-san

Avant de commencer votre excursion, préparez méticuleusement votre itinéraire mais aussi passez en revue les questions à poser. Qu’est-ce que vous voulez pour votre visite ? Avez-vous l’âme d’un voyageur averti qui organise tout lui-même ou préférez-vous opter pour une agence de voyage pour vous simplifier la vie et être sûr de ne rien rater ? Souhaitez-vous une ascension jusqu’au sommet ou simplement une promenade au bord des lacs ? Voulez-vous être accompagné d’un guide pour vous orienter ou vous promener en solitaire ? Vous faites une excursion d’une journée ou un voyage de quelques jours pour admirer la beauté des lieux ? Voulez-vous vous ressourcer dans un des nombreux établissements thermaux situés sur les pentes du mont Fuji ? Il y a plusieurs façons d’apprécier la beauté de ce lieu. A vous de déterminer laquelle de ces façons vous convient.

Viser de monter au sommet entre fin mai et début septembre

Cliquez sur ce lien pour savoir comment visiter et profiter du mont Fuji. Afin d’éviter la foule, rendez-vous au mont Fuji en semaine dans la mesure du possible. Et ne visitez pas le mont Fuji au moment du Festival d’Obon qui aura lieu la mi-août. C’est un festival bouddhiste qui honore les esprits des ancêtres. Des dizaines de milliers de personnes s’y réunissent et viennent spécialement pour l’évènement. Beaucoup de guides vous recommandent de visiter le mont Fujiyama au début du mois de juillet. A cette période, les grandes vacances ne commencent pas encore et les sentiers sont déjà ouverts aux randonneurs.

L’appellation « Mont Fujiyama », une erreur de lecture

En réalité, l’appellation « mont Fujiyama » est une erreur de lecture et de traduction des caractères japonais qui composent le nom du Mont Fuji. Le nom japonais correct du mont Fuji est simplement « Fujisan » (富士山), qui signifie « mont Fuji ». L’erreur provient de la mauvaise interprétation du mot « 山 » (prononcé « san » en japonais), qui signifie « montagne ». L’ajout de « yama » à la fin du nom « Fuji » est redondant, car « yama » est également une manière de dire « montagne » en japonais.

L’origine du nom « Fujisan » remonte à l’histoire et à la culture japonaises. Le mont Fuji est un symbole emblématique du Japon, vénéré depuis des siècles en tant que lieu sacré et source d’inspiration pour les artistes et les poètes. Les premières mentions écrites du mont Fuji datent du VIIIe siècle, et le nom « Fujisan » a été utilisé pour désigner cette montagne majestueuse depuis lors.

L’erreur persistante d’appeler le mont Fuji « Fujiyama » découle probablement d’une méconnaissance des nuances de la langue japonaise et de son système d’écriture. De plus, il est possible que cette erreur ait été propagée par des influences culturelles extérieures ou des traductions maladroites dans le passé.

En somme, il est important de noter que le nom correct du mont Fuji est « Fujisan » et que l’appellation « mont Fujiyama » est une confusion linguistique et culturelle qui a pris racine au fil du temps.

Comment s’y prendre pour visiter le mont Fuji ?

Pour le voyage au Mont Fuji, vous devez être motivé pour escalader les pistes de randonnée qui ne sont ouvertes que pendant les vacances d’été. D’après l’histoire, c’était en l’an 663 que le moine bouddhiste a fait la première escalade de la montagne. C’est ainsi que depuis plusieurs siècles, les japonais considèrent le mont Fuji comme une montagne sacrée. Vous avez le choix entre plusieurs types de circuits et d’excursions pour visiter le mont Fuji. Vous pouvez faire une randonnée jusqu’au sommet qui dure de 5 à 10 heures. L’ascension demande une force physique et mentale car vous pouvez ressentir le manque d’oxygène dans les derniers kilomètres. C’est une randonnée en montagne unique et mémorable. Vous ferez de nombreuses découvertes, quel que soit le circuit que vous empruntez. Vous repérerez de nombreux temples pendant votre ascension. Par exemple le temple Taiseki-ji qui témoigne l’importance du volcan sacré pour les Japonais.

Vous trouverez également les portes rouges emblématiques du Japon. Ce sont les symboles du shintoïsme, religion originelle qui vénère les forces de la nature. C’est une croyance chamaniste et animiste. Au sommet du mont Fuji, vous pouvez prendre des photos du site et de ses environs. En haut de la montagne, vous découvrez une stèle spéciale marquant votre arrivée au pic. Beaucoup de lieux intéressants sont encore à découvrir au mont Fuji. Si vous n’êtes pas partisans de l’escalade, diverses attractions vous sont offertes au pied de la montagne. Vous pouvez admirer les anciennes statues. Vous pouvez également explorer les grottes Fuketsu, Narusawa, et Komoriana. La grotte Fuketsu est une glacière naturelle apparue lors d’une des éruptions volcaniques du mont Fuji.

Comment se rendre au Mont Fuji depuis Tokyo ?

Se rendre au Mont Fuji depuis Tokyo est relativement facile grâce à divers modes de transport. Voici quelques options que vous pouvez envisager :

  • Train : Prendre le train est l’une des façons les plus pratiques de se rendre au Mont Fuji depuis Tokyo. Vous pouvez prendre le train à grande vitesse appelé le « Shinkansen » de la ligne Tokaido Shinkansen depuis la gare de Tokyo jusqu’à la gare de Shin-Fuji ou la gare de Mishima. À partir de là, vous pouvez prendre des trains locaux ou des bus pour vous rendre aux différentes zones autour du Mont Fuji.
  • Bus : De nombreuses compagnies de bus proposent des trajets directs entre Tokyo et le Mont Fuji. Les bus longue distance offrent généralement des options économiques et pratiques. Ils partent souvent des gares routières majeures telles que la gare de Shinjuku à Tokyo. Assurez-vous de réserver à l’avance, car les places peuvent être limitées, surtout pendant les périodes de forte affluence touristique.
  • Voiture : Si vous préférez explorer la région en voiture, vous pouvez louer un véhicule à Tokyo et conduire jusqu’au Mont Fuji. Les routes sont bien entretenues, et le voyage en voiture vous offre une plus grande flexibilité pour explorer les zones environnantes.
  • Excursions organisées : De nombreuses agences de voyage proposent des excursions organisées d’une journée depuis Tokyo jusqu’au Mont Fuji. Ces excursions comprennent généralement le transport en bus, un guide touristique et parfois des activités supplémentaires, comme l’ascension d’une partie de la montagne.
  • Avion : Si vous souhaitez gagner du temps, vous pouvez également prendre un vol intérieur depuis les aéroports de Tokyo (comme Haneda) vers l’aéroport de Shizuoka, qui est relativement proche du Mont Fuji. Cependant, cette option peut être plus coûteuse que les autres.

Assurez-vous de vérifier les horaires et les disponibilités des différents modes de transport en fonction de vos préférences et de votre emploi du temps. Les meilleures périodes pour visiter le Mont Fuji sont généralement de juillet à août, lorsque la météo est plus clémente et que l’ascension de la montagne est plus sûre.

 

Une bonne préparation pour cette randonnée en altitude

Il n’est pas facile d’escalader une montagne pendant plus de cinq heures. Il faut une bonne organisation pour une aventure bien réussie.

Comment s’habiller pour le mont Fuji ?

Munissez-vous des équipements nécessaires pour le trajet : chaussures de randonnée, vêtements, chapeau, de l’eau, des barres énergétiques, quelques sachets de nourriture déshydratée. Des petites bouteilles d’oxygène sont à vendre au sommet si vous ressentez le mal des montagnes. Sachez que si vous voulez faire vos besoins, les toilettes seront payantes. N’oubliez pas d’apporter de pièces de monnaie pour les envies pressantes.

Si vous pratiquez les randonnées de nuit, munissez-vous de couvertures thermiques dans votre sac à dos. Utilisez une lampe frontale pour votre déplacement de nuit pendant le voyage. Beaucoup de touristes préfèrent visiter le mont Fuji la nuit pour contempler la lune et admirer le lever du soleil le matin avant d’entamer la descente. Dans ce cas, équipez-vous de batteries assez puissantes pour votre appareil photo et votre lampe frontale.

Villes et régions intéressantes autour du Mont Fuji

Le Mont Fuji, majestueux volcan symbole du Japon, attire les voyageurs du monde entier avec sa silhouette emblématique et son aura spirituel. Mais au-delà de cette imposante montagne, les régions environnantes regorgent de villes et de lieux captivants qui méritent également l’attention des explorateurs. Des charmantes villes historiques aux paysages pittoresques en passant par les sources thermales apaisantes, cette région offre une expérience diversifiée et riche en découvertes pour les voyageurs avides de culture, de nature et de détente. Dans cette exploration, nous allons vous décrire certaines des villes et régions les plus intéressantes qui entourent le Mont Fuji, vous invitant ainsi à plonger dans une aventure inoubliable à travers le cœur du Japon.

Fujinomiya

Fujinomiya, une ville située au pied du Mont Fuji, offre une myriade de charmes et d’expériences uniques qui séduisent les voyageurs venus du monde entier. Tout d’abord, c’est l’une des principales portes d’entrée pour l’ascension du Mont Fuji, attirant les alpinistes qui cherchent à défier cette imposante montagne sacrée.

La ville regorge également d’une riche histoire et de sites culturels fascinants, notamment le Fujisan Hongu Sengen Taisha, l’un des sanctuaires les plus importants dédiés au Mont Fuji. Les visiteurs peuvent y découvrir des rituels traditionnels et des festivals colorés qui reflètent la profonde spiritualité associée au volcan.

Fujinomiya est également réputée pour sa production de délicieux produits locaux, tels que les nouilles soba Fujiyama, qui sont une véritable délectation pour les papilles. Les marchés animés et les restaurants proposent une cuisine régionale authentique qui ravit les gourmands.

En dehors de la culture et de la gastronomie, les amoureux de la nature trouveront leur bonheur dans les magnifiques jardins de Shiraito Falls, une cascade spectaculaire entourée d’une végétation luxuriante. Les sources thermales locales, comme les onsens de Yoshiwara, offrent également une pause bienvenue après une journée d’exploration.

Que ce soit pour les aventuriers en quête de défis, les amateurs de culture ou les amoureux de la nature, Fujinomiya se présente comme une destination incontournable, invitant chacun à vivre une expérience inoubliable au pied du majestueux Mont Fuji.

Fujiyoshida

Il est intéressant de visiter Fujiyoshida avant de se lancer dans l’ascension du Mont Fuji-san. Fujiyoshida est une ville voisine située au nord du Mont Fuji, et elle offre une atmosphère charmante et des attractions qui peuvent enrichir votre expérience globale de l’ascension.

Tout d’abord, Fujiyoshida propose une vue imprenable sur le Mont Fuji depuis divers points de vue, notamment le célèbre lac Kawaguchi. Prendre le temps d’admirer la majesté du volcan depuis différentes perspectives peut être une expérience enrichissante et inspirante.

Ensuite, la ville abrite le Chureito Pagoda, un lieu emblématique pour photographier le Mont Fuji avec en toile de fond cette pagode rouge traditionnelle. C’est un endroit populaire pour les visiteurs et une occasion de capturer des souvenirs inoubliables.

De plus, avant de se lancer dans l’ascension, il est essentiel de bien se préparer physiquement et mentalement. Fujikyu Highland, un parc d’attractions situé à Fujiyoshida, propose des manèges à sensations fortes et peut être une manière amusante de se détendre avant l’ascension.

Enfin, explorer les rues pittoresques de Fujiyoshida, déguster des spécialités locales et interagir avec les habitants peut également ajouter une dimension culturelle à votre voyage.

En somme, visiter Fujiyoshida avant de grimper le Mont Fuji-san peut offrir une opportunité de vous immerger davantage dans la région, de vous préparer convenablement, de capturer des souvenirs photographiques uniques et de vivre une expérience enrichissante avant de relever le défi de l’ascension.

Yamanakako

La visite de Yamanakako, une ville située près du lac Yamanaka au pied du Mont Fuji, offre aux voyageurs l’occasion de découvrir certains aspects de la culture japonaise.

Tout d’abord, le lac Yamanaka lui-même est entouré de paysages pittoresques, et il est apprécié des Japonais comme un lieu de villégiature et de détente depuis de nombreuses années. Vous pourrez observer et participer aux activités de loisirs populaires pour les familles japonaises, comme le camping, la pêche et les promenades en bateau.

En explorant la région, vous pourrez également rencontrer des habitants locaux, interagir avec eux et découvrir leur mode de vie. Certains villages traditionnels préservent des aspects de la culture japonaise ancienne, tels que des maisons en bois traditionnelles, des jardins japonais et des festivals locaux.

De plus, les repas locaux et les spécialités culinaires du Japon peuvent être dégustés dans les restaurants de Yamanakako. C’est l’occasion de découvrir la cuisine japonaise authentique, qui est une part importante de la culture du pays.

Enfin, Yamanakako étant située près du Mont Fuji, l’influence spirituelle de cette montagne sacrée peut également être ressentie dans les coutumes locales et les festivals.

Bien que la visite de Yamanakako ne permette pas une immersion totale dans la culture japonaise, elle offre certainement des opportunités pour explorer certains aspects de la vie quotidienne, de la nature et des traditions locales, permettant ainsi de se familiariser avec une partie de la riche culture du Japon.

Hakone

La région d’Hakone représente une étape incontournable pour découvrir les charmes du Japon et son atmosphère unique pour plusieurs raisons :

  • Paysages spectaculaires : Nichée dans les montagnes, la région d’Hakone offre des panoramas à couper le souffle sur le Mont Fuji, les lacs pittoresques et les collines verdoyantes. Ces paysages sont emblématiques du Japon et contribuent à créer une atmosphère sereine et enchanteresse.
  • Onsens (sources thermales) : Hakone est réputée pour ses nombreuses sources thermales chaudes, appelées onsens. Se détendre dans un onsen traditionnel tout en admirant la nature environnante est une expérience culturelle authentique et apaisante, très appréciée des Japonais.
  • Ryokans traditionnels : La région propose de nombreux ryokans, des auberges traditionnelles japonaises, où les visiteurs peuvent vivre une expérience immersive de l’hospitalité japonaise, en portant des kimonos, en savourant des repas kaiseki raffinés et en dormant sur des futons tatamis.
  • Art et culture : Hakone abrite plusieurs musées d’art et d’artisanat, dont le musée en plein air de Hakone, où les visiteurs peuvent admirer des œuvres d’art contemporaines et classiques dans un cadre magnifique.
  • Croisière sur le lac Ashi : Prendre un bateau pour naviguer sur le lac Ashi est une expérience inoubliable. Les voyageurs peuvent profiter de vues panoramiques sur le Mont Fuji et la région environnante tout en se déplaçant paisiblement sur l’eau.
  • Accès facile depuis Tokyo : La proximité d’Hakone avec Tokyo en fait une destination de week-end populaire pour les habitants et les voyageurs internationaux. C’est une excellente occasion de s’évader de l’agitation de la ville pour découvrir la beauté et la tranquillité du paysage japonais.

En somme, la région d’Hakone offre une immersion totale dans la culture et la nature du Japon, en permettant aux visiteurs de vivre des expériences traditionnelles, de contempler des vues spectaculaires et de se détendre dans une ambiance empreinte de la splendeur du pays au soleil levant. Une étape incontournable que vous pouvez dores et déjà mettre au programme de votre voyage au pays du soleil levant.

Questions fréquemment posées par les internautes

Peut-on escalader le mont Fuji la nuit ?

Oui, il est possible d’escalader le mont Fuji la nuit, et c’est même courant parmi les randonneurs. L’ascension de nuit est populaire car elle permet d’atteindre le sommet avant le lever du soleil, offrant ainsi une vue spectaculaire sur l’aube depuis le point culminant du mont Fuji.

Quand grimper le Mont Fuji ?

L’ascension du Mont Fuji est recommandée pendant la saison estivale, de juin à septembre, lorsque les sentiers sont ouverts et les conditions météorologiques sont plus clémentes. Cependant, il est essentiel de vérifier les prévisions météorologiques et les informations officielles avant de se lancer pour assurer la sécurité et le plaisir de l’expérience.

Quand sont ouverts les sentiers du mont Fuji ?

Les sentiers du Mont Fuji sont généralement ouverts pendant la saison estivale, de juin à début septembre. Cependant, les dates précises d’ouverture peuvent varier chaque année en fonction des conditions météorologiques et des décisions des autorités locales, il est donc important de vérifier les informations officielles avant de planifier votre ascension.

Comment monter sur le Mont Fuji sans guide ?

Pour monter sur le Mont Fuji sans guide, les randonneurs doivent se rendre au point de départ de la piste de leur choix, généralement à l’une des cinq stations de départ, et suivre les sentiers balisés. Il est important de bien se préparer, de s’informer sur les conditions météorologiques, de porter des vêtements appropriés et de respecter les consignes de sécurité tout au long de l’ascension.

Plan du site